je_me_sens_rejetee
Des conseils pour être plus heureuse

JE ME SENS REJETÉE

 

Alors, aujourd’hui quelque chose qui est vraiment assez touchant : c’est que beaucoup de femmes, beaucoup de femmes, beaucoup de femmes ont du mal, ont du mal avec les relations en groupe.

Donc elles se sentent souvent exclues, en fait, des relations en groupe. Donc exclues des groupes, parce qu’elles se sentent grosses. Elles ont l’impression qu’on les regarde dans la rue parce qu’elles sont grosses, et pas parce qu’elles sont belles.

Même lorsqu’on leur fait un complément, elles n’y croient… elles n’y croient plus en fait, elles n’y croient pas du tout. On leur dire : « écoute, tu es vraiment mignonne » ; elle dit : « ah, merci », mais évidemment à l’intérieur elle ne se sent pas en confiance, elle ne peut pas s’affirmer dans un groupe.

Elle ne peut pas accepter… elle dit merci, mais elle n’accepte pas à l’intérieur les compliments, parce qu’elle se sent grosse.

Alors, aujourd’hui j’aimerais te partager deux points, deux points. Si tu es dans ce cas-là, si tu te sens exclue des groupes, parce que tu as l’impression d’être grosse.

Que faire lorsque l’on se sent rejetée du groupe 

Si tu as l’impression que lorsque tu marches dehors, on te regarde parce que tu es grosse et non pas parce que tu as quelque chose : tu es peut-être bien habillée ou que tu es belle ; la première chose c’est que j’aimerais te poser une question, c’est : est-ce qu’on est déjà venu te dire, dans un groupe où tu crois que tu es grosse, tu es exclue de notre groupe, parce que tu es grosse ?

Est-ce que tu ne le comprends pas dans mes yeux ? Est-ce que tu as déjà eu une personne qui est venue vers toi, comme ça ? Généralement, non. Généralement non, et en tout cas sur toutes les personnes, sur toutes les femmes, en fait, que j’ai eues au téléphone, qui me disait qu’elles se sentaient exclues des groupes, elles n’ont jamais eu ça.

Sache que tout est dans ta tête, tout est dans ta tête.

Et ça, c’est intéressant de savoir, puisqu’on vient sur le deuxième point, ça nous ramène au deuxième point. Mais si tout est dans notre tête, comment faire disparaître ses voix dans notre petite tête : mais tu es trop grosse, tu n’as pas le droit de me reparler.

Oh, mais tu n’es pas assez bien pour t’affirmer. Oh, mais attention, tu vois parce que tu vas… tu vas lui faire peut-être du mal ou en lui disant ce que tu penses, tu vois, donc vaut mieux écraser. Tu sais, comment faire disparaître toutes ces voix ? C’est en travaillant, évidemment, ta confiance en toi. Et comment on fait pour travailler sa confiance en soi ? C’est qu’on devient une nouvelle personne.

Une nouvelle personne donc, je dirais même mieux : c’est qu’on grandit. Tu sais, lorsque tu vois que tu ne te sens pas à l’aise dans son corps, ça ne sert à rien évidemment de te mettre devant un miroir et de te dire : « oui, tu es la meilleure ».

Tu sais très bien qu’à la fin, la réalité viendra prendre le dessus, parce que tu ne te sens vraiment pas bien et que tu aimerais changer quand même quelque chose au niveau de ton corps : ventre, bras, cuisses, peu importe, hanches… Il est important, si tu veux arrêter de te sentir exclue des groupes, de faire quelque chose, de passer maintenant à l’action, de faire quelque chose.

Oui, OK, tu as testé les pilules, ça a fonctionné un petit temps, même peut-être ça n’a peut-être pas fonctionné, mais tu as repris du poids par après. Tu as testé des régimes, ça n’a pas fonctionné : régime pomme, régime cerise régime, régime raisin, régime Hollywood, j’adore celui-là.

Et celui que j’adore le plus : régime oxygène, celui où tu ne manges plus rien, mais tu n’as pas perdu de poids ; ou bien tu en as perdu, tu en as repris le double par après. Tu as essayé des détox, tu as essayé toutes sortes de choses, tu as essayé d’appliquer ce que tu disais des diététiciennes, qui, elles-mêmes, n’avaient même pas des résultats sur eux-mêmes.

Et tu vois bien qu’à la fin, évidemment, je te comprends qu’à la fin tu te dis : « bah écoute, foutue pour foutue, bah ça ne sert à rien tout ça en fait. Je ne sais pas comment elles font, bon écoute, je vais aller me faire opérer, je vais me faire une sleeve ».

Tu sais, couper l’estomac ou bien faire une liposuccion. Et tu sais que toutes ces femmes reviennent vers moi ; reviennent vers moi et elles me disent : « écoute Cédric, bah écoute, j’ai fait ça, c’est vrai que j’ai perdu du poids, parce que c’est une opération, on m’a enlevé ça et tout ça, mais là j’en reprends, je ne comprends pas ».

L’essentiel déjà, de un, c’est de ne jamais abandonner. C’est de ne jamais abandonner. Tu as raté une fois, tu te relèves et tu continues. Tu as raté une fois, tu te relèves et tu continues.

Tu refais, tu refais autre chose. Différemment, mais tu leur fais, OK ?

Parce que ton but est là : tu es une femme, tu es capable d’encaisser des chocs extrêmement durs ; ce qu’un homme, généralement, n’est pas capable d’encaisser. Donc un accouchement par exemple, tu sais cette force, c’est une contraction, tout ça, nous, on ne saurait ne pas, nous… voilà, on va commencer à… moi, j’ai un rhume, je commence à faire des triples sauts périlleux, je me tourne par terre, tu sais, comme ça : « Haaaa !!! Au secours ! »

J’exagère, évidemment, mais une femme avec des contractions, elle est capable même encore de porter un sac, tu sais, et de dire : « allez, on va aller… » on va aller, bah, évidemment accoucher. Donc ce qu’il faut que tu fasses, vraiment : première chose, c’est de ne pas abandonner donc. Ça n’a pas fonctionné, tu te lèves et tu refais.

Deuxième chose, ce qu’il faut que tu comprennes vraiment, obligatoirement, c’est que : si tu as fait une chose et que ça n’a pas fonctionné, ne refait pas la même chose, OK ? J’ai eu récemment une femme qui me disait : « bah, écoute j’ai essayé des pilules pour maigrir, ça n’a pas fonctionné.

Ouais, je viens voir chez toi pour voir un petit peu comment ça se passe, et tout ça, parce que bientôt je vais refaire encore une nouvelle cure de pilule ». Je lui ai dit : « écoute, si tu as, bah, cette pensée de refaire toujours la même chose, donc il ne faut pas venir chez moi ». Évidemment, parce que chez moi c’est différent.

Ce n’est pas… je ne veux pas de vendre du rêve, des pilules qui vont faire maigrir, tout en mangeant toujours les mêmes quantités de tout, tout ça. Tu peux manger des hamburgers et tout ça, mais il faut juste apprendre à connaître comment fonctionne ton corps. Mais si tu refais toujours la même chose, ne pense pas que tu auras des résultats différents. Je répète : si tu fais toujours la même chose, ne pense pas avoir des résultats différents.

C’est comme dans les relations, tu sais, bah voilà, peut-être que tu n’as plus ton homme aujourd’hui, c’est passé vite, tu es célibataire, tu cherches l’amour, mais tu tombes toujours sur le même type de personne. C’est parce que tu vas toujours dans la même direction, tu as toujours les mêmes pensées, tu as toujours le même… la même idée de l’homme, en fait.

Ce que je veux dire par là, c’est juste qu’il faut vraiment t’ouvrir, il faut aller voir d’autres horizons : tu avais l’habitude de sortir dans ce café, bah, maintenant tu vas dans un autre café ou bien tu prends… voilà, un avion, tu voyages et tu vas faire des rencontres autre part. Ça va t’ouvrir l’esprit, OK ?

Donc première chose : ne pas abandonner, n’abandonne jamais, ça ne sert à rien d’abandonner parce que tu as raté deux ou trois fois. Si tu dis à un bébé : « écoute, tu as essayé de marcher, tu es tombée deux ou trois fois. Bah, reste par terre ». Évidemment, ton fils il va rampe et toute sa vie, tu vas te dire : bah, écoute, c’est quoi comme enfant ? Tu vois ? Ce n’est pas normal qu’il rampe comme ça.

Ne reproduis pas ce qui n’a pas fonctionné. Fais-le différemment, mais ne reproduit pas, évidemment, ce qui n’a pas fonctionné, comme ça tu pourras mettre en place des actions, de nouvelles actions, pour avoir confiance en toi et pouvoir commencer à t’ouvrir, à ne plus te sentir exclue dans les groupes où tu vas.

Que ça soit au travail, que ça soit entre amis, surtout entre amis, tu sais on a envie de rigoler, on a une bonne blague ici, mais on n’ose pas la dire de peur que… voilà, on se moque de toi, tout ça, tout ça. Tu pourras enfin t’affirmer, à partir du moment où tu as vraiment travaillé.

Donc voilà, c’est tout pour cette vidéo. J’espère en tout cas qu’elle t’a plu, n’hésite pas à la partager à une personne si tu penses qu’elle en a vraiment besoin de cette vidéo.

Et pour te remercier, je t’offre une cession gratuite de coaching téléphonique avec moi : 30 minutes gratuites. Donc tout simplement si tu veux avoir ces minutes gratuites, pour mettre plus de clarté sur ton objectif, évidemment corporel, alors je t’invite à cliquer sur le lien à la fin de cette vidéo ou dans la description.

Tu tomberas sur une page, et il te suffit de mettre : ton prénom et ton adresse email, et je t’enverrai mon numéro par email, plus un cadeau évidemment de la maison, pour t’aider à comprendre comment on maigrit rapidement et facilement, lorsqu’on a les bonnes clés tout simplement.

Voili voilou, je te dis merci beaucoup et à très vite.

C’est tout pour cet article et pour te remercier de l’avoir lu, tu es libre de télécharger gratuitement mon livre “3 méthodes pour maigrir facilement” en cliquant sur le lien suivant : clique ici pour recevoir votre bonus

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *