faut-t-il-vraiment-souffrir-pour-être-belle
Des conseils pour être plus heureuse

FAUT-IL SOUFFRIR POUR ÊTRE BELLE

 

Dans cette vidéo, tu sais cette phrase que j’ai entendue : « il faut souffrir pour être beau ». Et maintenant je parle pour les femmes : « il faut souffrir pour être belle ». Alors, faut-il vraiment, faut-il vraiment souffrir pour être belle ? Alors, c’est l’objet de cette vidéo.

Et dans la souffrance qu’est-ce que j’entends ? J’entends « régime », un régime. Est-ce qu’il faut vraiment faire des régimes pour maigrir ? Est-ce que c’est vraiment la seule solution qui te permettra de brûler les parties, en fait, qui te dérange ?

Faut-il vraiment souffrir pour être belle ?

Donc ça peut être au niveau des bras, au niveau des hanches, au niveau… entre les cuisses, tu sais les jambes qui se touchent, et ensuite l’effet que ça a sur tes jeans. Bah, comment on appelle ça encore ?

J’ai oublié le mot, évidemment, mais… bah, j’ai oublié écoute. Mais voilà, tout ça en fait, toutes les parties, évidemment, qui te dérangent sur ton corps. Alors, faut-il vraiment faire un régime pour ça ?

Donc la réponse, tu la connais certainement, c’est que : oui, tu peux faire un régime si tu es sportif et que tu es en période de sèche, mais évidemment, ça ramène toujours la… c’est toujours la même équation. Le régime, c’est toujours : régime, frustration, on reprend. Régime, frustration, on reprend.

Un régime c’est comme être dans un désert : une fois que tu trouves quelque chose à se mettre sous la dent, tu n’arrêtes plus. C’est une de mes citations, que j’ai écrit sur mon Instagram n’hésite pas à t’abonner dans mon Instagram, le lien est dans la description, tu verras, tu trouveras ton bonheur.

Alors, j’ai récemment vu, en fait, pas mal d’athlètes, en fait deux femmes qui faisaient du renforcement musculaire, et qui sont aussi modèle, faire des sèches. Mais c’est des sèches draconiennes, des sèches, donc des régimes où tu enlèves les glucides. Tu as certainement testé ça, et vu que : une semaine, après deux semaines, tu n’en pouvais plus, tu ne peux pas vivre comme ça.

Tu sais, un régime, comme je le dis, c’est un régime, un bon régime, un bon régime c’est un régime qui se tient toute sa vie. Donc un régime, c’est une manière de manger, c’est une façon de manger tout simplement, qui se tient toute sa vie. Et donc qu’est-ce qui s’est passé ? Elle a fait de très jolies photos, elle en a pris un paquet de photos pour pouvoir les envoyer petit à petit sur Instagram.

Donc c’est très simple : tu l’envoies chaque jour une nouvelle, tu en prends 60, 90, une centaine, et tu envoies ça, une par jour, et tu es tranquille. Mais après, qu’est-ce qui se passe derrière ça ?

On regrossit. Et la femme, une fois qu’elle avait terminé toutes ces photos, elle devait en refaire des nouvelles. Évidemment on l’attend, mais ça faisait un mois qu’elle n’était même plus sur les réseaux sociaux. Et… bah, qu’est-ce qui se passe ? Elle fait une vidéo pour dire : « écoute, moi mon souci, c’est que j’aime manger et que là j’ai repris ».

Évidemment, elle ne s’est pas montrée, puisqu’en fait : bah voilà, on pense toujours que, voilà, c’est mal de manger ; alors que, voilà, c’est faux. Tu vois, c’est juste qu’il faut s’habituer et qu’il faut connaître en fait son corps, et comprendre qu’en fait les régimes sont là, vraiment, pour de frustrer. Oui, tu sèches sur le moment très fort et très rapidement, mais tu reprends le double après.

Et en fait, elle a montré, elle a dit : « écoute, voilà, je ne peux pas me montrer parce que je suis vraiment différente actuellement, et je reviendrais certainement plus tard ». Mais là, c’est vraiment un choc pour toutes les femmes.

Et c’est vraiment… voilà, ça a été un choc pour toutes les femmes, et c’est vraiment pour montrer qu’un régime en soi n’est pas bon, non seulement pour la perte de poids, mais source tout pour ton état psychique.

Est-ce que tu imagines tous les challenges – donc challenge, généralement d’autres personnes appellent problème – les challenge que tu as dans ta vie, donc que ce soit au travail, que ce soit dans ton entreprise, que ce soit dans ta famille, dans ton couple, tu cherches un homme, tout ça, tout cela, tout ça déjà, ça a un poids considérable sur ton humeur, sur ta force, sur ton énergie de la journée, ça puise énormément d’énergie.

Et maintenant, tu arrêtes les glucides, ce qui t’apporte essentiellement de l’énergie, aussi pour ton cerveau pour qu’il fonctionne super bien. Tu coupes ça, juste pour maigrir. Alors là, je peux t’assurer que tu rentres chez toi, tu déprimes. Mais c’est normal !

Et les femmes ne le comprennent pas, elles se disent qu’elles sont : soit boulimiques, soit elles ont un problème psychologique, elles vont voir le psychologue et tout ça, mais les femmes ne le comprennent pas : pourquoi elle s’assied devant la télévision, et elle mange non-stop comme ça ?

Ce n’est pas que tu es boulimique ou que tu as un problème psychologique, c’est tout à fait normal surtout si tu es frustrée. L’essentiel en plus, évidemment tu commences à jouer avec des hormones, des mauvaises hormones tels que le cortisol et tout ça. Donc le stress, c’est arrivé à un certain moment où tu as besoin de décompresser.

Et là, qu’est-ce que tu fais ? Tu vas rechercher de l’énergie. Et l’énergie la plus rapide, celle qui te… bah voilà, qui te remplit le plus rapidement, ce n’est pas les huiles, ce n’est pas les protéines ; évidemment c’est les sucres, les glucides, c’est ce qui te donne le boost d’énergie le plus rapidement possible.

Maintenant il y a différents types de sucres, mais peu importe le sucre que ce soit : riz, pain, pâtes, sucre raffiné, peu importe, c’est ça. Et c’est pour ça que tu te jettes directement dessus, c’est parce que tu te frustres toi-même en faisant des régimes, en pensant qu’il faut souffrir pour être belle, mais après tu… voilà : tu te rends compte qu’en fait les régimes te frustrent plus qu’autre chose.

Alors, est-ce qu’il faut souffrir pour être belle ? Non, tu n’as pas besoin de souffrir pour être belle ; tu as besoin de connaître ton corps. Évidemment, je le répète, mais c’est le point le plus important, c’est que tu apprennes à connaître ton corps, tout simplement. Parce qu’en fait après la frustration, il y a toujours cet effet yoyo.

Tu sais, c’est comme lorsqu’on te dit, tu sais, c’est un peu dommage, il y a une personne qui tombe un petit peu d’une façon rigolote, et on te dit : « écoute, ne rigole pas, ce n’est pas bien, tu n’as pas le droit de rigoler ». Alors là, c’est à ce moment-là que tu as envie d’encore plus rigoler.

Tu es d’accord avec moi ? Ou bien, on te dit de ne pas aller voir cet homme-là, parce qu’il n’est pas bien pour toi, mais tu as encore, encore plus envie d’aller le voir cet homme.

Ou bien, on te dit : « arrête de fumer », parce que ce n’est pas bon pour toi, mais tu as encore envie de plus fumer, tu n’as pas envie d’arrêter, tu dis : « oui, je sais que ce n’est pas bien, je sais », mais tu manges, tu fumes, tu vois cet homme, peu importe. Lorsque tu t’interdis, lorsque tout interdit quelque chose que généralement tu aimes, parce qu’on aime tous manger, ce n’est pas un problème, moi j’adore aussi manger, j’adore le goût.

Et les femmes, je le répète, ont plus de papilles gustatives qu’un homme, donc certainement que ça crépite, ça pépite dans la langue, donc elles aiment manger. Lorsque tu t’interdis quelque chose que tu aimes vraiment, tu crées la frustration, et c’est la frustration qui va te faire, évidemment, souffrir.

Alors, à partir du moment où tu connais ton corps, tu vas comprendre ton corps, tu sauras comment manger les aliments que tu aimes. Évidemment, moi je le fais pour mes petites poulettes, mes petites poulettes c’est mes élèves, mais si tu es toute seule, apprends à vraiment gérer ton corps, puisqu’en fait tu vas créer une forte frustration si tu fais un régime.

Évidemment, lorsque tu vas faire un régime, tu seras bien, voilà, deux mois, un mois, trois semaines, quelque chose comme ça, et on est reparti pour un yoyo, tu sais, tu vas reprendre du poids, bam ! Tu ne vas pas comprendre, tu te dis : « mais je mange, je mange, je mange, ah j’en peux plus ! »

Bah, trois ans, cinq ans, et voilà, tu as toujours le même poids, voire plus qu’avant, avant le régime. Donc faut-il souffrir pour être belle ? Non, il faut juste le faire intelligemment, intelligemment juste en comprenant son corps.

Voili voilou, j’espère que cette vidéo t’a plus, n’hésite pas à la partager à quelqu’un si tu penses qu’elle en aura vraiment besoin. N’hésite pas à la partager sur tous les réseaux sociaux.

Et merci d’avoir regardé. Bah, pour te remercier d’avoir regardé cette vidéo, je t’invite à prendre un coaching avec moi gratuit, on va définir, on va vraiment mettre de la clarté sur ton objectif à toi.

Évidemment, donc pour avoir ce coaching téléphonique de 30 minutes gratuites, je t’invite à cliquer sur le lien à la fin de cette vidéo ou dans la description, tu tomberas sur une page.

Tu mets ton prénom et ton adresse email, et je t’enverrai un email avec mon numéro et un cadeau de bienvenue, pour que tu puisses comprendre comment on maigrit facilement.

Voili voilou, merci beaucoup et à très vite.

C’est tout pour cet article et pour te remercier de l’avoir lu, tu es libre de télécharger gratuitement mon livre “3 méthodes pour maigrir facilement” en cliquant sur le lien suivant : clique ici pour recevoir votre bonus

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *