comment_s_aimer_et_s_accepter
Maigrir rapidement

COMMENT S’AIMER ET S’ACCEPTER

Alors, on parle de confiance en soi aujourd’hui, et j’aimerais te parler d’un point qui m’est revenu bien souvent, et qui m’a vraiment touché personnellement, parce que c’est vrai que les femmes ont cette force, en fait, d’exagérer un défaut.

Comment enfin s’aimer et s’accepter

Je m’explique en fait : tu sais, aujourd’hui tu me regardes et certainement que lorsque tu te regardes dans le miroir, il y a toutes sortes de mots qui viennent dans ta tête.

Alors, j’ai reçu « grosse baleine », enfin, j’ai eu une femme qui se dit : « grosse baleine, je suis vraiment trop grosse, je suis dégueulasse ». « Je suis dégueulasse », c’était vraiment le mot. Ça, ça m’a vraiment choqué. « Je suis dégueulasse », il y avait toutes sortes de mots.

Elles se sont aussi retenues, mais je suis sûr qu’elles sont encore plus dures lorsqu’elles se regardent. Et vraiment, là c’était une déprime, mais… ouais, c’était incroyable. Il y avait même des femmes qui ne se regardaient même plus dans le miroir. Juste pour, bah voilà, regarder si les habits, ça passe et : allez, on y va. On y va vite, on ne se contemple plus devant son miroir.

Et alors, comment on fait pour de nouveau s’aimer devant son miroir ? C’est l’objet de cette vidéo, évidemment, et c’est ce que je vais t’expliquer dans cette vidéo.

Alors, si tu te ressens dedans, et même que tu as du mal en fait, à te regarder lorsqu’on a pris une photo, parce que tu te trouves à chaque fois moche. Il y a des jours où : « tiens, j’ai l’impression d’être belle », tu vois, mais dès que t’as pris une photo, voilà, là c’est la cata, c’est terminé : merci, au revoir, on remballe les bagages et on retourne à la maison.

Évidemment, on enlève tous les miroirs et on ne prend plus de photos. Donc tous les souvenirs, on oublie. Comment il va falloir faire pour commencer à s’aimer devant son miroir ? Tu sais, on te dit à chaque fois : « écoute, tu dois apprendre à t’aimer comme tu es ». Moi je trouve que c’est une phrase destructrice.

Je trouve que la personne qui te dit : « tu dois apprendre à t’aimer comme tu es, là » ; soit elle devrait continuer, mais tu dois faire quelque chose pour évoluer ; ou soit, elle devrait se taire tout simplement. Parce que cette phrase est destructrice, et mène à la procrastination. Procrastination, c’est de ne rien faire.

On a un but, on veut atteindre ce but, on pleure et on mange à la maison, on dort, on pleure et on déprime. Ça, c’est la procrastination. Tu vois, la fainéantise, pour moi, c’est la procrastination en fait. Tu sais, donc voilà : tu dois faire quelque chose, mais tu ne le fais pas. Souvent tu te dis que, voilà : « ouais, soit tu procrastines ou sois tu… » voilà, tu n’as pas envie de le faire, mais en fait tu n’as pas envie de le faire, c’est ça.

Quand tu n’as pas envie de faire quelque chose, ce n’est pas de la procrastination, ce n’est pas de la fainéantise, c’est juste que tu n’as pas envie de faire. Mais là, tu as envie de te sentir bien devant ton miroir, et une personne vient vers toi, elle te dit : « oui, mais tu dois apprendre à t’aimer comme tu es ». Point, au revoir, merci, au revoir et reprends les bagages et repars à la maison.

Bah là, alors tu essaies : tu fais un travail sur toi-même, tu essaies d’avoir des affirmations que tu colles un petit peu partout, que tu sais, comme des post-its, même sur tes habits tu en colles. Et voilà, tout ce que tu veux, et tu essaies, voilà, de travailler ton esprit pour commencer t’aimer en fait devant ton miroir.

Le truc en fait, c’est que l’humain, la femme – évidemment, on peut dire aussi l’homme, mais là je parle spécialement pour la femme – la femme c’est un tout, ce n’est pas seulement esprit, mais c’est aussi corps. C’est comme le Yin et le Yang, tu ne peux pas juste travailler sur la partie noire et laisser la partie blanche et l’oublier.

Donc imaginons que la partie blanche c’est l’esprit, le corps c’est la partie noire du Yin et du Yang, tu sais ? Donc si tu ne travailles que l’esprit et tu ne travailles pas ton corps, un certain moment la réalité de rattrape. À certain moment, tu peux commencer à te dire : « oui, je suis belle », et puis avoir un petit sourire, puis, te de dire : « ouais, ça, ça me dérange, mais voilà, ça va, ça va, ça va ».

Et au fur et à mesure des semaines en fait, tu vois petit à petit, ton cerveau il te dit, tu vois, tu te dis tu es belle, mais ton cerveau il te dit inconsciemment en fait : « arrête de te mentir, tu vois. Parce que là, je ne me trouve pas belle, j’ai trop de ventre, j’ai trop de bras, je n’arrive pas à mettre des t-shirts parce que ça sert trop, j’ai l’impression, voilà, d’être un bonhomme.

J’ai… voilà, le pantalon, je dois faire de la gymnastique pour rentrer dedans, je me roule, je fais des pirouettes, je fais… » Voilà, tu comprends ? Ça ne sert à rien de vouloir s’aimer comme nous sommes, si nous ne mettons pas des actions derrière pour atteindre la personne qu’on veut vraiment être. Est-ce que tu comprends ?

Donc premièrement, oui, c’est de s’accepter comme on est, donc des choses qui ne changeront pas, que tu ne peux pas changer en fait, sur la longueur de tes os, à part de faire évidemment une chirurgie. Mais là, bon, évidemment je ne pense pas que c’est ce que tu as envie de faire. Mais accepter la longueur de tes bras, la longueur des jambes, la longueur d’os, comment… voilà.

Tu fais un mètre, je ne sais pas combien, 62 ? Bah, accepter ça, accepter que tu aies des hanches, un bassin assez large, accepter ta morphologie, OK ?

Mais ne pas accepter de ne rien faire par rapport à ce qui te dérange. Par exemple, tu as trop de ventre, pour toi. Pour toi, pas pour une personne, mais pour toi ça te dérange : ce n’est pas la question de t’accepter comme tu es qui va t’aider, c’est de faire quelque chose pour pouvoir, voilà, enlever ce ventre qui te dérange, et enfin t’aimer devant le miroir.

Parce qu’une fois que tu vas commencer à voir ce ventre qui va commencer à disparaître, tu vois, tu n’auras plus besoin de l’ouvrir pendant que tu manges ou quoi que ce soit, parce qu’il gonfle ou bien… peu importe, tu vas commencer à voir des affirmations qui vont venir : « bah tiens, je me trouvais moche il y a quelque temps, et waouh, je suis vraiment en train d’évoluer ».

Et tu n’es même pas obligée de te forcer avec ces nouvelles affirmations, puisqu’elles seront naturelles. Pourquoi ? Parce que tu fais quelque chose, tu passes à l’action pour atteindre ton résultat.

Alors, comment tu dois t’aimer devant ton miroir ? Premièrement, accepte la morphologie que tu as, OK, que tu ne peux pas grandir, que tu ne peux pas rétrécir. Si tu veux, tu dois accepter la longueur de tes bras, tu dois accepter d’avoir un bassin assez large ou pas du tout, d’avoir une… voilà, peu importe ta morphologie. Et passe à l’action, surtout sur les parties qui te dérangent.

Donc si tu veux être un peu plus musclée : va te mettre au sport. Si tu veux maigrir, donc soit tu fais appel à moi ou à quelqu’un d’autre, peu importe, mais fais quelque chose, évidemment, pour perdre ça. Et ne te dis pas : « mais écoute, tant pis, j’ai tout essayé et je dois m’accepter comme je suis ». C’est le meilleur moyen pour te ramener encore plus de frustration.

C’est le meilleur moyen pour te ramener encore plus de frustration, donc je répète : accepte-toi, la morphologie que tu as actuellement, et deuxièmement fait en sorte de changer ce que tu peux changer sur ton corps, donc les muscles et le gras tu peux le faire, tu as l’entière maîtrise là-dessus.

Voilà, j’espère que cette vidéo t’a plu. En tout cas, n’hésite pas à la partager si tu penses qu’une personne pourrait bénéficier de ce que j’ai partagé dans cette vidéo. Et pour te remercier, évidemment d’avoir regardé cette vidéo, je t’offre 30 minutes de coaching gratuit par téléphone. On va déterminer un petit peu la clarté ensemble.

Donc ce que tu as à faire, c’est de m’envoyer ton adresse email, en cliquant sur le lien à la fin de cette vidéo ou dans la description. Tu tomberas sur une page, tu mets ton prénom, ton adresse email, et je t’enverrai un email avec mon numéro et un cadeau de bienvenue, qui t’aidera évidemment à brûler du gras plus facilement qu’actuellement.

Voilà voilà, merci beaucoup d’avoir regardé cette vidéo, et je te dis à très bientôt.

C’est tout pour cet article et pour te remercier de l’avoir lu, tu es libre de télécharger gratuitement mon livre “3 méthodes pour maigrir facilement” en cliquant sur le lien suivant : clique ici pour recevoir votre bonus

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *